Ressortiers de père en fils

Ressortiers de père en fils

Herstal, début du XXe siècle. Emile Vanhulen, ouvrier chez le ressortier De Marneffe à Liège, entreprend de créer, avec l'aide de son épouse et dans l'annexe de la maison familiale, un petit atelier de production de ressorts. Nous sommes en 1907. À cette époque, la région liégeoise compte de grands consommateurs de ces produits et le nouvel atelier fournit bientôt des ressorts de percuteur pour armes de chasse aux manufactures d'armes herstaliennes dont la jeune… Fabrique Nationale.
D'autre part, les usines de cycles lui commandent des ressorts pour selles de vélo et les fabricants d'ouvre-portes, des ressorts de traction.
Lors de l'Exposition du Progrès de 1925 à Paris, Émile Vanhulen obtient une médaille d'argent pour ses “cale-fenêtre” et une médaille d'or pour ses “suspensions de selles de vélo”. L'atelier s'installe dans des locaux plus grands, mais Émile Vanhulen est plus passionné par la chasse que par l'extension de ses activités...

Dès 1927, son fils Antoine s'affirme comme le nouveau patron. Epaulé par son épouse, il envisage l'avenir de l'atelier dans un esprit plus large.
Sa passion de la recherche en laboratoire l'amène à concevoir et fabriquer, dès 1942, les premières machines enrouleuses de ressorts. Sous son impulsion, l'atelier s'ouvre à l'électronique industrielle, s'équipe de machines automatiques de production et dépose un brevet international pour un procédé de relevage des anneaux de ressorts de traction. En 1950, les premières exportations commencent avec les livraisons vers le Groupe Philips dans plusieurs pays d'Europe.

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

1970. Antoine transmet les rennes de son entreprise à son neveu Jean Vercheval, son bras droit depuis 1947. Et en 1977, Maggy, la fille unique d'Antoine, entre en scène pour le seconder et s'occupe particulièrement de l'image de marque de la société. Elle entreprend notamment de développer des actions commerciales sur les foires de la sous-traitance en Europe.
Côté fabrication, l'entreprise perfectionne la technique d'enroulement à chaud des alliages à mémoire de forme, et entame la fabrication de bobines d'induction. Côté clients, on passe progressivement du secteur civil aux plus grands marchés du militaire, de l'aéronautique et de l'aérospatial et en 1984, l'entreprise familiale passe en SA.

Actuellement et depuis 1989, l'entreprise est dirigée par la 4e génération : trois frères dynamiques qui se partagent les pôles technique, commercial et administratif. L'évolution des techniques de production passe désormais par un souci constant de productivité et de qualité.

1998, ultime étape de la croissance spectaculaire de Vanhulen, l'installation dans une nouvelle usine de production de 11.500 m2 située dans le Z.I. des Hauts Sarts à Herstal.

En résumé

Une entreprise familiale qui a transmis avec succès un savoir-faire de génération en génération, et qui a réussi à garder la force de l'expérience et de la tradition en l'associant à une vision industrielle moderne des processus de fabrication.